Un mauvais commentaire, que faire? - Concept C, Agence Web

Un mauvais commentaire, que faire?

Bien vivre avec l’opinion des internautes. Ouh! En voilà un défi à notre époque où tout le monde peut s’exprimer sur n’importe quoi n’importe comment. Pour les commerces et entreprises, qui ne savent jamais quand un commentaire négatif va se pointer le bout du nez, cette réalité est particulièrement stressante. Tellement que certaines organisations estiment qu’il serait plus simple de retirer l’option « Écrire un commentaire » sous leurs publications.

Ils sont bien intentionnés, mais ils découvriraient que tout serait encore pire.
Imaginez que vous essayez de faire savoir à un superviseur dans un magasin que son produit ne fonctionne pas et qu’il vous regarde en faisant des lalala, les deux mains bien appuyées sur ses oreilles… malaise !

Les critiques font partie de l’ensemble du service à la clientèle. Vous ne pouvez vivre dans le déni de ce que vos clients pensent de votre entreprise. Et les gens se méfient de l’achat en ligne, alors il est impératif de rappeler aux gens que vous êtes une compagnie honnête qui existe et qui répond à sa clientèle, même en ligne.

mauvais commentaires réseaux sociaux

Pourquoi les commentaires?

Selon une étude, près de 79 % des usagers en ligne consultent les commentaires d’appréciation d’un produit avant de l’acheter. Les gens veulent connaître le produit avant de l’acheter. Tout ça, c’est une question de confiance.

Il peut arriver que même avec les meilleures intentions possibles, un client soit quand même insatisfait par votre produit et qu’il laisse un commentaire négatif là où tous peuvent le voir et le partager. Que faire ? Il ne faut pas penser que tous les commentaires négatifs sont constructifs, pertinents ou même toujours honnêtes. Certaines personnes nécessiteraient des sessions de bienséance ou de vocabulaire. Mais les mots sont là, et ont probablement déjà été lus par des clients potentiels qui se feront à cette seconde une idée de ce que représente votre entreprise.

À partir de là… la balle est dans votre camp.

Quoi faire et ne pas faire?

1. Ne PAS être sur la défensive.

  • Comprenez d’abord que l’attaque ne vous est pas personnellement envoyée. Elle est adressée à votre entreprise et la plupart des gens s’attendent même à la transmettre à une équipe de gestionnaires de réseaux sociaux.

 

  • Assumez toujours le ton du plaignant comme constructif et informatif.

 

  • Prenez-le comme une étude de cas gratuite qui fait état des choses à améliorer dans votre entreprise.

 

  • Ressortez les faits et listez-les de façon neutre : livraison longue, bouteille abimée, nourriture froide, etc. Ce sont tous des points sur lesquels vous pouvez vous améliorer ou dédommager le client.

 

C’est bien souvent ce pour quoi quelqu’un vous fera savoir que le produit ou service n’était pas à son goût : le dédommagement. Et ce n’est pas nécessairement dans l’optique de profiter ou de recevoir des biens gratuits : il est normal que quelqu’un ayant payé pour quelque chose veuille profiter de la pleine qualité que le produit offrait. Après tout, ne dépensons-nous pas pour répondre à un besoin ? Si ce besoin n’a pas été comblé, il est bien normal que la personne ressente alors le BESOIN de vous le faire savoir.

 

Quoi faire, alors ?

  • Mettez-vous à la place de la personne et développez avec elle une solution.

 

  • Soyez ouvert à l’amélioration et dites : « merci pour votre commentaire » au lieu de « vous avez raison, mais… ».

 

  • Restez professionnel et priorisez l’excuse à la justification. Vous pouvez même en profiter pour vanter les aspects positifs de votre entreprise.

 

  • Offrez un choix de résolutions. Ça donnera au client le sentiment d’avoir réglé le conflit par son interaction et l’incitera à prendre une décision plutôt qu’à se défendre.

 

Par exemple : « Bonjour, nous avons pris connaissance de votre commentaire et nous sommes désolés que nos produits n’aient pas répondu à vos besoins. Nous avons à cœur la satisfaction de nos clients et nous vous assurons que nous prenons la situation en main. Dans notre bonne volonté de combler notre fidèle clientèle, nous pouvons vous offrir un remboursement OU un crédit en magasin qui vous permettra d’apprécier la pleine qualité de nos produits. Nous vous remercions pour votre commentaire pertinent et vous souhaitons une merveilleuse journée ! »

 Yada yada yada…

2. Ne PAS ignorer.

Ne fermez pas la porte à quelqu’un qui tente de vous rejoindre même si le commentaire est désagréable. Ça ne fera que justifier la personne dans son opinion et ça peut même vous discréditer devant vos autres clients, qui chercheront à connaître votre politique de retour. Encore une fois, ce n’est pas ce qui est arrivé qui est important : c’est comment la situation a été résolue. Par exemple, si une serveuse échappe un plat sur vous, voudriez-vous être ignoré ? JE-NE-PENSE-PAS !

À faire : invitez la personne à communiquer avec vous ou avec votre équipe de support à la clientèle afin de résoudre confidentiellement le cas.

3. Ne PAS faire ça en public.

Comme bien des choses qui ne peuvent être nommées ici, on ne fait pas ça devant tout le monde. Personne n’aime voir des gens s’insulter en ligne. Mais c’est un peu comme un accident de voiture : personne ne peut vraiment tourner le regard…

À faire : invitez la personne à vous rejoindre dans un message en privé afin de résoudre les problèmes rencontrés. Les gens sont beaucoup moins enclins à se battre s’ils n’ont pas d’audience pour gonfler leur égo.

ATTENTION ! Assumez TOUJOURS que la conversation est enregistrée, car tout ce qui se retrouve en ligne se partage. Restez précis et professionnel.

regarder les mauvais commentaires sur réseaux sociaux

4. Ne PAS supplier de bons retours pour compenser les mauvais.

Ça semble évident, mais on ne supplie pas ses clients pour avoir de bons commentaires. Les meilleurs commentaires sont d’ailleurs ceux qui sont non forcés, sincères et initiés par le client. De plus, ne faites pas de concours où les gens doivent laisser un commentaire positif sur un produit, car ça a tendance à embrouiller votre clientèle sur votre sincérité.

À faire : encouragez plutôt les gens à faire des commentaires en interagissant avec ceux-ci. Répondez positivement aux bons commentaires.

TRUC ET ASTUCE :

Si vous voyez une interaction positive récurrente d’un client fidèle, n’hésitez pas à lui écrire en privé afin de lui indiquer que vous apprécier sa loyauté. Vous pouvez croire que de répondre en privé vous coupe de la visibilité, mais vous seriez surpris à quel point une personne qui se sent spéciale et importante partagera votre message.

Utilisez les mauvais commentaires comme des opportunités d’apprentissage et d’amélioration. Plusieurs grosses entreprises d’aujourd’hui (Apple, Lego, Volks, Nintendo, Old Spice, Starbucks, Marvel, etc.) ont déjà été emportées dans des scandales dans le passé et sont revenues de leurs cendres plus fortes encore. C’est toujours possible de se relever, de se réinventer et d’apprendre. Sinon, il y a toujours une bonne réplique cinglante pour taire un Troll. Et au moins, ça VOUS fera du bien !

Avatar de l'auteur
Élisa