Les bases de la théorie de la couleur - Concept C, Agence Web
preloader

Les bases de la théorie de la couleur

Voulez-vous impressionner la conseillère en peinture avec vos connaissances sur les cercles chromatiques?

Pas vraiment? D’accord.

Et bien, il y a d’autres utilités à découvrir la théorie de la couleur. Votre entreprise peut tirer parti de certaines notions lorsque vous tentez de comprendre la démarche créative de votre designer ou lorsque vous devez fournir le code de couleur de votre entreprise.

Nous connaissons tous des noms de couleurs : rouge, bleu, jaune… Parfois même leurs variations : ocre, rouille, argent. Certaines compagnies de peintures sont très créatives : cuisse de nymphe émue, queue de renard, fraise écrasée, etc. (ce sont de vrais noms de couleurs en passant, promis). Les bases de la théorie de la couleur que nous explorerons dans cet article vous expliqueront comment ces couleurs fonctionnent et comment elles sont connectées.

couleurs-theorie-ballons

Qu’est-ce que la couleur?

En théorie, la couleur est une perception de notre cerveau lorsque notre œil capte certaines ondes reflétées par la lumière. En pratique, la couleur communique des émotions et est une part fondamentale de l’identité de marque d’une entreprise. Elle fait en sorte que vous vous démarquiez, elle s’imprime plus facilement dans la mémoire de votre auditoire, elle définit votre message et elle embellit, tout simplement.

Chez Concept C, on aime la couleur...

...et c’est pourquoi on trouvait important d’énumérer les notions de base :

cercle-chromatique-theorie-couleur

 Le cercle chromatique :

« Chroma » = couleur

À la base de tout, il faut être en mesure de concevoir les couleurs dans l’espace. Le cercle chromatique sert à placer logiquement chaque couleur (primaire, secondaire et tertiaire) afin de construire des relations entre elles et pouvoir les caractériser respectivement. Nous y trouvons donc :

theorie-couleur-primaire
1. Les couleurs primaires

(🔴rouge, 🔵bleu et 🟡jaune) ou magenta, cyan et jaune.

Ces couleurs ne peuvent être répliquées par les autres couleurs. Toutes les autres couleurs sont dérivées de ces trois couleurs primaires.

theorie-couleur-secondaire
2. Couleurs secondaires:

Mélange entre deux couleurs primaires :
🔴rouge + 🔵 bleu = 🟣 violet;
🔴rouge + 🟡 jaune = 🟠 orange;
🔵 bleu + 🟡 jaune = 🟢 vert.

theorie-couleur-tertiaires
3. Couleurs tertiaires:

Mélange des couleurs secondaires et primaires pour créer des nuances :

🟢 vert + 🔵 bleu = turquoise; 🧤
🔴 rouge + 🟠 orange = vermillon; 🧶
🟡 jaune + 🟠 orange = ocre; 🧀
🟢 vert + 🟡 jaune = chartreuse; 🍐
🔵 bleu + 🟣 violet = indigo; 🍆
🔴 rouge + 🟣 violet = pourpre 🍇

Juste pour votre connaissance générale: les couleurs de l’arc-en-ciel sont le 🔴 rouge, 🟠 orange, 🟡 jaune, 🟢 vert, 🔵 bleu, 🍆 indigo et 🟣 violet.

Couleurs complémentaires:

Couleurs opposées sur un cercle chromatique. Ce sont les couleurs qui s’harmonisent le mieux entre elles.

theorie-couleur-complementaires

Saturations:

Une couleur qui n’est pas saturée de blanc, de gris ou de noir s’appelle une couleur pure.

couleur-theorie-teinte

Teinte: ajout de blanc dans la couleur

couleur-theorie-ton

Ton: ajout de gris dans la couleur

couleur-theorie-ombre

Ombre: ajout de noir dans la couleur

Agencements :

theorie-couleur-monochromie

Monochromie: plusieurs teintes de la même couleur

theorie-couleur-triade

Triade: 3 couleurs sélectionnées de façon équilatérale △

theorie-couleur-bichromie

Bichromie: image composée de deux couleurs seulement

Autres termes:

theorie-couleur-froides

Couleurs froides

theorie-couleur-chaude

Couleurs Chaudes

theorie-couleur-analogues

Couleurs analogues

Harmonies de couleurs :

Une harmonie est un agencement agréable de différents éléments complémentaires.
Il devient important, lorsque l’entreprise agence son identité, de prendre en compte l’emplacement et le contexte dans lequel les couleurs vont être présentées.
Par exemple, un centre de conditionnement physique peut vouloir que son identité soit entourée d’accents visant à énergiser l’auditoire. Si son image est trop fade, elle risque de disparaître parmi les léotards fluo. Des couleurs pures et des applications vives seraient alors à prioriser.

Les gens aiment les choses colorées, mais ne savent pas toujours comment répéter l’impression qu’une palette de couleurs leur a laissée. Bien des gens, par exemple, font l’erreur de créer un effet épuré en laissant tout blanc. Cela donne plutôt l’impression que le rendu est inachevé, froid ou vide.

La meilleure base que l’on peut vous donner pour sélectionner vos couleurs d’entreprise est de prendre des harmonies de couleurs venant de la nature. Conservez le même type de saturation et aidez vous d’un cercle chromatique pour agencer vos complémentarités. Si cela vous semble complexe (et ça l’est), vous pouvez demander à votre graphiste de vous guider. Après tout l’arc-en-ciel possède 7 couleurs alors que nos écrans en possèdent plus de 16 millions.

Les codes de couleurs:

On vous a surement déjà demandé votre couleur de logo, de votre guide de marque ou de votre site web. Il existe des millions de rouges, alors pour bien intégrer votre couleur d’entreprise, il faut être très précis. Si seulement il existait un code universel pour les couleurs… Ha! Ça existe! Ce sont les modes colorimétriques ou codes de couleurs. Il en existe quatre types principaux et ils agissent comme une adresse, vous permettant de retrouver votre couleur sur n’importe quel appareil. Ils ont tous une application personnalisée aux médias sur lesquels votre image sera affichée.

RVB / RGB (rouge, vert, bleu ou red, green, blue) :

C’est pour le web. C’est la façon dont on reçoit les couleurs à l’écran. Un écran crée son image avec trois couleurs superposées : le rouge, le bleu et le vert. L’addition de ces trois couleurs donne le blanc. Il est possible de créer des millions de couleurs avec ces combinaisons.

theorie-couleur-codes-de-couleur-rgb

CMJN / CMYK (cyan, magenta, jaune, noir ou cyan, magenta, yellow, black):

C’est le mode d’impression. Il correspond aux cartouches d’encre présente dans l’imprimante. Toutes les couleurs à l’écran ne peuvent être imprimées. C’est pourquoi il est parfois frustrant d’imprimer un bel orangé et de trouver que celui-ci ressemble plus à un restant de « hot chicken » quand il sort de l’imprimante. On ne peut pas imprimer de fluo ou de métallique sauf avec des Pantone desquels nous parlerons sous peu.

couleur-codes-de-couleur-cmjn
couleur-codes-de-couleur-hex

#HEX (numéro hexadécimal):

C’est un code de 6 (hexa) chiffres ou lettres (décimal) qui sert à insérer votre couleur dans du code web. Le code ressemble à #13bbd3.

theorie-couleur-pantone

Couleurs Pantone:

Ces couleurs sont pour l’imprimé seulement et ne fonctionnent que sur certaines machines spécialisées (imprimantes offset). Le code correspond à une pinte d’encre précise (qui peut contenir de l’encre fluo ou métallique) qui garantit que peu importe où dans le monde et par quel imprimeur vous faites sortir votre document, la couleur est garantie d’être la même. Mais, cha-ching $$$!

theorie-couleur-papier

Pour tous ceux qui sont des amateurs de couleurs comme nous, cet article a dû vous paraître assez simplifié. On aurait aimé tout vous dire, mais la théorie de la couleur est si vaste et complexe qu’il nous faudrait un article de 70 pages pour tout couvrir. N’hésitez cependant pas à nous passer un petit coup de fil si vous voulez que l’on vous parle de couleurs pendant 6 heures 😜. C’est ce qui conclut cette concluante conclusion.

Avatar de l'auteur
Élisa