Hashtags tu ou hashtags tu pas? - Concept C, Agence Web
preloader

Hashtags tu ou hashtags tu pas?

Autrefois simple symbole sur votre clavier de téléphone, le # est maintenant synonyme des «hashtags» ou «motsclics» en français, #personneditca.

Ce fameux symbole, attaché à un mot, est apparu à l’été 2007 lorsque Chris Messina (pas l’acteur), un spécialiste marketing, a proposé de regrouper les tweets d’un même thème par des mots clés (hashtags). Ces mots liens sont activés par le # qui les précède et affiche ainsi toutes les publications contenant ces mots. C’est une façon de classer le contenu, de citer des mots clés, mais encore plus c’est une façon pour votre public cible de vous trouver au travers de l’océan de contenu.

En affichant des #mots, vous participez à une conversation déjà existante dans une communauté qui partage ce genre de contenu. Vous apparaissez directement et exclusivement sur les écrans des gens qui possèdent déjà un intérêt sur votre produit ou service. Cela vous semble intéressant non? Mais comment optimiser votre utilisation des mots-clics?

Nous répondrons ci-dessous à 3 questions communes concernant les hashtags et comment les utiliser. Au-delà de mettre #chats partout, c’est un outil très pertinent pour votre entreprise lors de sa présence sur les réseaux sociaux. Voyez comment vous pouvez faire partie de la conversation avec les #!

hashtag-telephone
hashtag-hashtags-chocolat

Question 1 :

Combien de #mots dois-je mettre dans une publication?

Cela dépend du réseau social sur lequel vous faites vos publications. Certains réseaux sont conçus pour valoriser l’utilisation de # (Twitter, Instagram) et préconisent plus de # (entre 5-10). Facebook quant à lui recommande d’en utiliser seulement 1 ou 2. Au-delà du nombre, il faut que vos # soient pertinents et populaires.

Au moment d’inscrire votre #, la plupart des réseaux vont vous donner une liste avec le nombre d’abonnés. Tentez de prendre un mot qui rejoint plus de gens. Vous pouvez, de plus, découvrir quels mots sont les plus utilisés par des outils comme Allhashtag.

Faites en sorte que vos mots soient soigneusement choisis et qu’ils ont rapport avec votre publication et votre mission d’entreprise.

Question 2 :

Comment optimiser ses #?

C’est la grande question. Comment faire en sorte que les # qu’on choisit de mettre soient les plus efficaces possibles? Il existe plusieurs façons de faire, mais en voici quelques-unes :

1. Utiliser l’anglais dans certaines situations.

Bon, la loi 101 ne sera pas contente et vous devez vous dire : je travaille en français, mes clients parlent français, alors ça ne donne rien de mettre des #anglais! Vous avez raison. En partie. Pendant longtemps, les # étaient majoritairement (quelque chose comme 99,9%) en anglais.Plusieurs de vos clients appartiennent probablement à des communautés où le mot est en anglais. La plupart des modes #trendy #slang #90scalled chez les plus jeunes sont en anglais (et on va se le dire, en 2021, beaucoup de jeunes sont bilingues au Québec). Beaucoup de nouvelles marques québécoises, francophones se donnent même une appellation anglophone pour plus d’étendue de vente : Goodfoods, Econofitness, SaladShop etc.

2. Faites ça court.

Les # plus courts fonctionnent mieux. Cela n’empêche pas qu’une fois de temps en temps, un # plus long soit super populaire, mais en général ça doit être court. Vous pouvez utiliser l’opportunité pour mettre plus de mots variés. Par exemple : #oncuisinedestartesmaisonsledimanche peut devenir #baking #tarteauxpommes #recette #dimanche #popotte. Vous allez ainsi rejoindre plusieurs communautés.

3. Respectez la formule.

Ne mettez pas d’abréviation ou d’anagramme (sauf si très populaire SAAQ, CEGEP, SAQ…). Pas d’accent, d’espace ou de symbole (?%$&). Je n’ai pas sacré, ce sont des symboles, on se calme 😆.

hashtags-hashtags-ballon
hashtag-hashtags-pasta
hashtag-hashtags-papier
hashtag-hashtags-bonbon

Question 3 :

À quoi peuvent servir les #?

1. Faire une mise en contexte.

Si vous inaugurez une journée spéciale ou une personne méconnue, vous n’avez pas toujours assez de 180 caractères pour en parler. Mettre un lien vers une page Wikipédia pourrait être une bonne idée, mais c’est long quand même. Mettre quelques hashtags de mise en contexte peut aider votre audience à s’y retrouver sans faire des phrases complètes. #resumez. Par exemple, si vous voulez inaugurer David Carson, sa mise en contexte pourrait être : #davidcarson #graphicdesigner #RayGunmagazine #90sdesign. En 4 mots, on vous a mis en contexte la carrière de M. Carson tout en connectant des pistes d’intérêt.

 

2. Se joindre à une cause.

Utilisez des hashtags populaires appartenant à des causes sociales pour faire connaître vos valeurs à votre auditoire. Vous irez ainsi chercher des gens qui pensent dans le même sens que vous et vous créerez de l’engouement émotionnel dans vos publications. Ces # sont souvent liés à une campagne et vous feront passer sur des fils de nouvelle très occupée.

 

3. Repérer des produits et services sur les réseaux.

Cette technique est un peu moins utilisée que les moteurs de recherche, mais elle fait ses preuves dans l’apparition naturelle sur les murs de vos usagers. En indiquant clairement ce que vous vendez, il y a de bonnes chances que vous vous retrouviez dans le fil de publication de quelqu’un recherchant votre produit ou service. Exemple, vous êtes un vendeur de souffleuses. Quelqu’un qui est abonné à la page John Deer pourrait voir votre publication si vos mots clés sont : #souffleuse #tracteurs #paysagement.

 

4. Évoquer des partenariats.

Si vous faites affaire avec une autre entreprise lors d’une promotion ou que vous référez à une entreprise dans une publication, taguez-là par un # ou un @. Cela créera un lien vers leur page et stimulera des interactions d’échange. Cette entreprise pourra ensuite faire la même chose pour vous.

 

5. Apporter un ton humoristique.

Ils sont court et apportent un beau rythme adapté à l’humour. Parfois, les # n’ont pas vraiment rapport, mais ils peuvent représenter de la satire ou une émotion, un peu comme les emojis. Ils permettent d’ajouter de la personnalité et peuvent agir comme la tombée d’une blague. Exemple : Il y en a qui ont la vie facile! #chat #sieste

En conclusion, ayez du plaisir à intégrer des mots-clics dans vos publications. Ils sont là comme plus-value et peuvent réellement contribuer à l’engouement. Saviez-vous que vous pouvez même créer des hashtags personnalisés sur Hashtagify.me? Vous pouvez alors faire la promotion d’un évènement, d’un anniversaire ou d’une campagne publicitaire et mobiliser les gens à vous suivre #Grat. Faites attention de ne pas prendre un # déjà existant ou qui pourrait être mal interprété, par exemple : un fumoir à viande qui décide de créer #jaimefumer. #outch!

Avatar de l'auteur
Élisa