Qu’est-ce qu’une stratégie de publication?

Des choix. Plein de choix!

Ces décisions sont déterminées par un ensemble de connaissances, de recherche et de questions qu’il faut se poser à propos de votre clientèle cible et du réseau sur lequel vous publiez.

Les résultats auront un impact sur le comment, le quand et le contenu que vous allez publier dans le but d’atteindre votre objectif stratégique.

Exemple : vous voulez plus de partages et d’engagement, plus de clients, plus de visites sur votre site, vendre vos produits, etc.

Vous allez donc choisir vos formats de publications, le moment de la journée, les sujets, les appels à l’action, etc. selon les informations que vous allez amasser.

Cet article traite de l’engagement, alors prenons pour exemple que votre objectif est plus d’engagement. Votre stratégie contiendra alors votre calendrier de publication selon l’achalandage, les sujets qui intéressent vos clients et si vous publierez votre contenu sous forme d’image ou de vidéo.

 

Comment évaluer votre stratégie de réseaux sociaux?

Comment savoir ce dont vous avez besoin? Ce que vos clients veulent? Eh bien c’est assez simple, en faisant ce que tous les publicitaires et les grands marketeurs font : tester.

Créez d’abord des pistes pour votre contenu et variez sur plusieurs semaines (eh oui, ça prend du temps!) les possibilités de publications :

  • publiez à différents moments de la journée;
  • vidéos en direct;
  • image avec liste de points;
  • annonce avec offre;
  • lien vers blogue;
  • photos en action;
  • membres de votre organisation;
  • évènements spéciaux;
  • slider;
  • sujet;
  • questions directes;
  • vidéo d’animation;
  • galerie de photos;
  • texte seulement;
  • plus ou moins de textes dans la publication;
  • etc.

Au bout d’un temps, vous serez en mesure de voir ce qui fonctionne versus ce qui fonctionne moins et de vous adapter au besoin.

 

Comment optimiser une vidéo pour Facebook?

Les algorithmes de Facebook priorisent les vidéos dans le fil d’actualité lorsqu’ils suivent ces barèmes :

  • la vidéo doit être simple et courte;
  • si elle contient quelqu’un qui parle, il est important d’y avoir des sous-titres (90-95 % des utilisateurs Facebook visionnent les vidéos sur mobile et de ceux-ci, 85 % les regardent en volume bas ou sans son);
  • y avoir un titre clair, évocateur et accrocheur;
  • division de l’information clairement par des points de forme et des listes;
  • visuel attrayant;
  • animation agréable;
  • moins de 1 minute;
  • format carré;
  • mettre une action à poser à la fin ou une relance (contactez-nous pour plus d’infos!).

 

 Comment optimiser une image pour Facebook?

  • garder l’essentiel seulement;
  • le moins de texte possible;
  • attrayant et qui respire;
  • information pertinente;
  • appel à l’action clair;
  • lien vers votre site, vos coordonnées, un article, etc.;
  • plus d’information dans la description;
  • titre accrocheur et gros, sous-titre qui résume ou met en contexte et texte court qui informe.

 

Dans les deux cas, certaines choses sont fondamentales telles que :

  • bonne résolution des images;
  • texte lisible et police de caractère clairs;
  • votre marque doit être reconnaissable (présence de votre logo en cas de partage);
  • description pertinente;
  • bon format des visuels;
  • temps de la journée à fort trafic;
  • vous adresser aux bonnes personnes avec le bon ton.

 

« Wow wow wow! Moi, j’ai pas le temps de faire tout ça! » Pas de panique!

On fait de la gestion de réseaux sociaux! De la planification du calendrier éditorial à la création du visuel et la publication en passant par la rédaction du contenu, on s’occupe de tout!

On a même un document d’approbation client simple et clair pour vous aider dans votre cheminement de correction des publications! C’est-tu pas merveilleux ça?
Cliquez ici pour en savoir plus!

 

Pourquoi ne pas seulement avoir des vidéos?

Les vidéos fonctionnent parce qu’elles freinent l’élan de défilement et forcent la personne à rester sur votre publication pour avoir toutes les informations. Les vidéos créent plus d’engagement lorsqu’elles sont pertinentes et bien montées. Il faut que les usagers veuillent rester longtemps dessus.

Elles nécessitent néanmoins plus de travail, d’effort et donc, plus de $$. Si vous pouvez vous permettre le budget de publier seulement des vidéos, c’est très bien, mais encore vous faut-il du contenu à promouvoir. Créer une seule vidéo peut gruger de nombreuses heures et peut ne pas en valoir la peine en bout de ligne.

Aussi, n’avoir qu’un seul format de publication peut éventuellement vous nuire si votre public cible n’est pas sujet à interagir avec des vidéos. Personne n’aime devoir regarder une publicité d’une minute pour savoir que vous avez un seul produit en rabais qu’une simple image aurait mieux vendu.

À la fin de la journée, sachez que 48 % des marketeurs priorisent les images statiques dans leur création de contenu contre 52 % de vidéos. C’est… très équivalent. Ce, même s’ils savent que les vidéos génèrent plus d’engagement (60 % des marketeurs croient que les vidéos produisent plus de résultats).

 

En conclusion, les gens sont devenus des experts pour filtrer l’information rapidement et ils passeront probablement plus rapidement sur une image que sur une vidéo. Si l’information est claire et attrayante, elle les marquera quand même et peut-être encore plus si c’est sur une image.

Le plus important est de tester différentes stratégies et voir ce qui fonctionne avec votre audience. En attendant, variez les publications, fournissez du contenu pertinent et produisez des visuels attrayants. Sinon, il y a toujours des experts dans le domaine qui peuvent s’en charger pour vous! 😉

Meilleur engagement sur Facebook : image ou vidéo?

Non, il ne mange pas, ne dort pas et ne fait pas ses besoins, mais un site peut croitre, se détériorer, être brisé (blessé) ou mourir. Si vous négligez votre SEO, il peut en souffrir, comme une fougère. Ne laissez pas votre site dépérir comme l’aloès que vous avez laissé sécher sur le bord de la fenêtre et qui vous a forcé à prendre des plantes en plastique.

 

Prévention:

Comment garder son site web en vie, comme une belle plante? Par la qualité du référencement, bien sûr. Si votre site est bien actif, il se retrouvera dans les requêtes sur les moteurs de recherche et les gens le trouveront facilement. Vous aurez alors plus de trafic.

 

Voici ce que vous pouvez faire pour prévenir la dépression de votre site :

  • Garder votre site à jour et faire les bonnes mises à jour au moment requis
  • Nettoyer et optimiser votre SEO globalement (code, sécurité, analyses, tests, extensions, intégration propre des nouveaux médias, etc.)
  • Créer et mettre en ligne du nouveau contenu fréquemment (articles de blogue, nouveaux produits, vidéos, galerie d’images, évènements, etc.)
  • Être à l’écoute des besoins de vos usagers (accessibilité, mettre les boutons plus clairs, une page contact facile d’accès)
  • S’assurer de la présence de liens internes et externes fonctionnels et pertinents
  • Régler les pages 404
  • Allez souvent sur votre site pour en constater la vitesse, l’aisance d’utilisation et la facilité de navigation
  • Vérifiez votre hébergement
  • Régler un taux de rebond élevé
  • La durée de vie d’un site est d’environ 5 ans

 

Au cas où vous auriez oublié d’arroser, voici quoi faire en cas de négligence :

Étape 1 : Établissez l’état de votre site par rapport à où vous voulez aller.

Prenez le temps de constater ou votre site en est. Combien de gens visitent votre site et quel est votre taux de rebond? Vous pouvez voir avec Google Analytics le parcours des usagers et l’endroit où ils décrochent en général. Cela vous donnera un aperçu de ce qu’ils cherchent et ce qu’ils n’ont pas pu trouver.

Ces pistes vous permettront de restructurer vos efforts et de nourrir votre site ou il en a vraiment besoin.

Vous vous rendrez peut-être compte que vous n’attirez simplement pas les bons clients pour ce que vous offrez. Votre approche SEO devrait alors être axée vers de nouveaux mots clés ou de meilleures options. Ou peut-être qu’il s’agit de la vitesse de votre site. Plusieurs problèmes peuvent aussi remonter dans la même analyse.

Faites une liste de ce qui doit être réglé selon vos besoins et ceux de vos utilisateurs ou demandez à un expert d’évaluer votre situation et de vous proposer des solutions.

Réglez les problèmes faciles en premier

Est-ce que votre analyse démontre qu’un simple ajout d’appels à l’action aiderait votre site? Des boutons plus clairs? Plus de liens internes et externes? Ces petits changements peuvent être faits rapidement. Ils permettront à votre site de mieux fonctionner immédiatement pendant que vous réglez les cas plus complexes.

Réglez les choses évidentes en premier, à moins qu’un des problèmes majeurs soit urgent et nuise aux fonctions vitales de votre site. Si vous n’êtes pas à l’aise dans le code: on touche pas!! Appelez un pro.

 

 

Étape 2 : Faites une maintenance de base

Faites les mises à jour requises. Vérifiez vos liens (présence de pages 404), les fonctions de vos extensions et l’évaluation de votre structure. Améliorez la vitesse, nettoyez le code des superflus et bien d’autres petites choses. Il y a beaucoup à faire. Bon, pas tout le monde est formé pour faire cette maintenance. Il vaut parfois mieux faire appel à quelqu’un qui sait ce qu’il fait.

Vous pouvez un peu voir le tout comme tailler les feuilles de votre plante; une coupe mal faite peut tuer votre plant ou lui causer des dommages importants. C’est pareil pour un site web! Il vous faut le bon sol, les bons outils et les connaissances.

 

 

Étape 3 : Planifiez la maintenance et l’entretien du futur proche.

Comme avec une fleur, il faut être patient. Un site web doit être visité, scanné et indexé par Google, ce qui peut prendre quelques mois à quelques semaines pour bâtir du momentum.

Pour recueillir les fruits de votre labeur, vous devez planifier les prochaines étapes. Gardez vos modifications à jour et ajoutez du contenu de qualité qui fera grandir le référencement de votre plateforme.

Vous pouvez par exemple planifier les plages de maintenance et de mise à jour. Inscrivez au calendrier des publications d’articles ou de nouveau contenu à mettre en ligne. Cela nourrira votre site et le rendra plus riche tout en le gardant pertinent pour vos usagers récurrents.

 

 

Étape 4 : Entretenez la maintenance

Maintenant on continue le bon travail et on donne de l’amour à notre site. C’est le moment de prévenir la dégradation en suivant les consignes du premier point. La façon la plus rapide de ramener son SEO après l’avoir négligé? On évite d’abord de le négliger.

 

 

En terminant, votre site est réellement comme un végétal, il a besoin d’amour, de soins, de soleil et d’eau. Ne versez pas de l’eau sur votre site! C’est une métaphore… Votre site a besoin de maintenance, de mises à jour, de nettoyages fréquents et de nouveaux contenus récurent pour croitre comme il se doit.

Il y a plusieurs types de plantes (sites) pour différents types de personnes et certains ont besoin de plus de soin que d’autres. Une base solide et un sol fertile aideront votre site à prospérer dans la jungle qu’est internet.

Les 10 trucs:

1. Utilisez un ton décontracté.

Relaxez votre voix. Les réseaux sociaux sont… sociaux. Les gens veulent lire un humain, pas un robot. Votre ton devrait refléter une personnalité en harmonie avec votre domaine, mais aussi une approche chaleureuse qui rendra les gens interpelés par votre message.

Donnez une personnalité à votre voix en imaginant que vous parlez à travers quelqu’un d’autre, comme un ventriloque des réseaux sociaux!

Voyez ici comment appliquer une personnalité à votre ton.

Trucs :

  • Utilisez de la ponctuation expressive ?!
  • Parlez aux vous et au nous.
  • Intégrez des emojis.
  • Relisez à voix haute et voyez si votre voix fluctue.
  • Utilisez de l’humour

Ton neutre

ecrire-pour-les-reseaux-sociaux-voix-decontracte-balayeuse-neutre

Ton humain

ecrire-pour-les-reseaux-sociaux-voix-decontracte-balayeuse-humain

2. Faites ça court!

Limitez vos longueurs de phrase (environ 11 mots). Éviter le jargon, les figures de style et la syntaxe complexe. Écrivez ce que vous voulez dire, relisez et coupez le maximum dans votre phrase. Relisez encore, et coupez davantage.

Cela jusqu’à ce que vous ne puissiez plus retirer aucun mot dans détruire votre phrase.

Au lieu de : «Ne craignez pas», dites «n’ayez pas peur».
Plutôt que afin de… dite «pour»…
Au lieu de : il y a des gens qui s’imaginent… mettez : Certains croient que…

Simplifiez vos phrases en utilisant des mots simples. Le premier mot qui vous vient à l’esprit devrait être celui que vous mettez. Utilisez des verbes de base faciles à assimiler (être, faire, avoir, voir, montrer, etc.).

Les gens sur le web et en particulier sur les réseaux sociaux sont en mode assimilation rapide de l’information (binge). Ils reçoivent énormément de données simultanément et ils le font souvent en mode automatique (ils ne retiennent que ce qui les accroche).

Comprendre pourquoi:

Les réseaux sociaux ont été programmés (Facebook et Instagram, par exemple) avec l’effet « défilement» en tête. C’est parce qu’ils veulent que les utilisateurs voient plus de contenu en moins de temps. La plupart des gens vont simplement sur leur mur et feuillettent le contenu. En plus d’être court, votre contenu doit être instantanément absorbable. Vous avez 2 secondes que la personne comprend votre offre (titre).

Ouin, pour un paragraphe à propos de faire ça court, il est long…

Trucs :

  • Si deux mots peuvent être changés par 1 seul, changez-les
  • Évitez les adverbes (réellement, tellement, vraisemblablement, vraiment)
  • Faites des phrases simples
  • Ne dites que l’essentiel
  • Le moins de mots possible dans votre visuel (seulement les infos importantes)

Très long

ecrire-pour-les-reseaux-sociaux-faites-ca-court-pommes-longue

Long

ecrire-pour-les-reseaux-sociaux-faites-ca-court-pommes-moyenne

Court

ecrire-pour-les-reseaux-sociaux-faites-ca-court-pommes-moyenne

3. Pensez action!

Vous devez inciter vos clients à poser une action par votre publication. Cette action peut être : partagez, aimez, visitez notre site, contactez-nous, passez en magasin, profitez de notre offre ou code, rejoignez notre infolettre, participez à notre concours, etc. Indiquez à la personne ce que vous attendez d’elle en la dirigeant vers la bonne action. Utilisez l’impératif en vous adressant directement à vos usagers.

Trucs :

  • Votre appel à l’action devrait se retrouver dans votre publication et dans votre description (pour qu’il soit cliquable).
  • Mettez toujours le moyen de passer à l’action dans votre publication. (Ne dites pas « allez sur notre site» sans mettre le lien directement dans la description)
  • Mettez votre logo dans votre visuel pour que votre publication soit reconnaissable lorsque partagée.
ecrire-pour-les-reseaux-sociaux-faites-ca-court-pommes-moyenne

4. Adressez-vous directement à vos clients.

Soyez emphatique aux besoins de vos clients et donnez-leur de réelles mises en situation qu’ils peuvent être en train de vivre au moment où ils naviguent.

Trucs :

  • Faites une mise en situation simple suivie de la solution (un de vos services)
  • Soyez précis
  • Ne sous-estimez pas l’intelligence de vos clients (ne les mettez pas dans une mise en situation ou leur incompétence semble la cause de leur problème. Cela diminue leur estime et les poussera à voir quelqu’un de plus compréhensif à leur problème. Parfois, c’est vrai que l’humain ne prend pas les meilleures décisions, mais il ne faut pas leur dire…)
  • Écrivez toujours positivement
  • Répondez à vos clients
ecrire-pour-les-reseaux-sociaux-adressez-vous-a-vos-clients

5. Connaissez votre public.

À qui vous adressez-vous? Au-delà du genre, de l’âge et de la classe sociale, il y a plusieurs facteurs à considérer. Sur quelle plateforme sociale votre clientèle se trouve telle? Quels traits de personnalité partage-t-elle? Quel est son niveau d’aisance avec la technologie?

Si vous vous adressez à des personnes âgées, il est possible qu’ils aient Facebook, mais que la meilleure façon pour eux de vous rejoindre soit par téléphone. Si ce sont des milléniaux, ils ont surement peur du téléphone et vous devrez les diriger vers un « chat » ou une infolettre où ils pourront être autonomes. (Étant moi-même milléniale, la peur de parler à un autre être humain est bien réelle et terrifiante )

Trucs:

  • Mettez-vous à la place de votre clientèle.
  • Ils cherchent quelque chose.
  • Offrez-leur la solution avant qu’ils vous la demandent.
  • N’ayez pas peur de répéter l’information, ils ne verront pas toutes vos publications et la redondance en ligne est une bonne chose pour rejoindre plus de gens.

 

 

6. Faites attention à la netiquette

  • Majuscules : = CRIER
  • #motsclésimportants #misesencontexte #pastropdhashtags
  • @NommezLesGensConcernés @Tags
  • Emojis = sympathiques ( ne veulent pas dire ce que vous pensez… ou peut-être que oui, mais bon)
  • Utilisez la bonne taille et résolution pour vos visuels

 

7. Ne faites pas de fautes.

Les fautes ne sont pas bonnes pour votre professionnalisme, pour l’aisance de lecture et pour la visibilité en ligne en général. Avec autant d’outils de correction, on ne peut plus désormais se permettre de faire des fautes.

Cela dit… Les logiciels de correction, comme les humains ne sont pas parfaits et peuvent laisser passer des coquilles. Si vous mettez une publication dans laquelle vous trouvez une faute, soulevez-là, riez-en, puis corrigez-la au plus !

8. Racontez une histoire par les émotions.

En plus d’interpeller votre public par l’appartenance, humaniser votre message en y incluant des aspects émotifs ne vous rendra que plus accessible.

ecrire-pour-les-reseaux-sociaux-racontez-histoire-emotions

9. Comprenez la plateforme sur laquelle vous publiez.

Vous devriez avoir déjà une certaine base de comment optimiser vos publications selon la plateforme utilisée. *Voir article sur comment publier sur les réseaux sociaux pour connaître les différentes plateformes et ce qu’elles demandent.

Fournissez toujours des visuels de qualité, dans la bonne résolution. Il en va de votre image. Pour mieux comprendre la résolution, on a même un article là-dessus. On a vraiment des articles pour tout!

 

10. Prenez le temps.

Vous voulez mettre en ligne du contenu de qualité. Cela prend du temps. Vous devez réfléchir à ce que vous voulez dire et optimiser la manière de transmettre votre message. Prenez le temps de faire des visuels attrayants qui supportent votre publication et la démarque dans la masse.

Publiez votre publication à un bon moment dans la journée pour l’achalandage tout en respectant la pertinence du moment. Prenez, de plus, le temps de répondre à votre communauté, faire face aux commentaires négatifs et faites des suivis sur votre contenu.

Marketing = stratégie + concept + timing.

 

En conclusion, les réseaux sociaux sont complexes et demandent un équilibre de matériel simple, mais réfléchi pour être efficace. Rien n’est garanti de fonctionner et parfois le temps passé semble perdu, mais le plus vous êtes vu, plus les gens vont faire affaire avec vous.

En publiant du bon contenu en ligne, vous augmentez votre notoriété, vous justifiez votre pertinence, vous imprimez votre marque dans l’esprit des gens et vous offrez plus à vos clients est les informant ou en les touchant. C’est bon pour votre notoriété, votre engagement, votre référencement et donc, c’est bon pour votre entreprise!

Il n’en demeure pas moins que leur image fait quelque chose pour eux, quelque chose de tangible. Cette chose vient d’un désir partagé par toutes les entreprises grandes et petites : $$$.

Alors, comment faire en sorte que votre image de marque pour une PME puisse vous apporter la même chose qu’une corporation? (À une échelle beaucoup plus petite, personne ne s’attend à faire 10 millions avec une publication Facebook quand-même.)

C’est ce que nous verrons dans cet article!

La différence entre image de marque (branding) et stratégie de marque (marketing):

L’image de marque se retrouve dans tous vos éléments perceptibles par votre client. Ces éléments peuvent être tangibles (logo, objets promotionnels, textures) ou intangibles (ton, mission, valeurs).

La stratégie est la façon dont vous utilisez votre image de marque pour promouvoir certains aspects de votre entreprise dans le but de croître (financièrement, plus de trafics, plus de partenaires, etc.)

Les deux se doivent de travailler ensemble et sont deux expertises complètes qui demandent leur lot de professionnels et de café pour les mettre à terme. Dans le cas de cet article, on parlera seulement de l’aspect branding, puisque c’est une nos spécialités.

 

Voici 5 choses qu’une image de marque peut apporter à une petite entreprise!

1. Plus de clients

Pensez à l’explosion des micro-brasseries dans les dernières années au Québec. Et ce n’est pas juste parce que c’est de la bière! Il y a toujours eu plusieurs choix de bières disponibles.

Non, cette fois c’est la guerre des canettes! Des canettes colorées, des éditions spéciales, des concours d’illustrations pour des sélections de IPA, des collectionneurs et j’en passe! La même chose s’est passée avec les savons artisanaux. Les gens aiment les belles choses, les publicités colorées et artistiques. Tout le monde a des yeux et aime les utiliser.

 

2. Message plus clair

Vous avez pris l’entreprise familiale et le logo date des années 60. Il représente le montage à la main d’une structure automobile. Depuis, l’entreprise s’est diversifiée, a cru et a augmenté son champ d’activités. Votre entreprise est maintenant robotisée et peut prendre un plus grand volume, mais votre logo inspire à du fait main, à un coût plus élevé et à des délais plus longs. Il est peut-être temps de changer. Votre image donne de l’information aux clients potentiels. Assurez-vous que ce soit la bonne.

 

3. Meilleure notoriété

Vous seriez surpris de savoir que certaines banques iront voir votre site web et vos éléments visuels avant de vous accorder un prêt. Que cherche-t-il à y voir?

Votre implication

L’ attention aux détails (un visuel peu soigné peut montrer un manque d’acquitté)

Votre bassin d’influence

Un seul visuel peut donner l’impression de succès. C’est l’identité de votre entreprise, de VOUS. Il faut qu’elle soit à l’image de ce que vous représentez. Les gens vous feront plus confiance si vous avez un visuel solide et une identité précise.

 

4. La reconnaissance

Dans un bassin plus petit, il est encore plus important de se démarquer. La raison est que vos compétiteurs sont près de vous et de vos clients. Une certaine proximité comme celle-ci rend l’ensemble de votre image de marque primordiale dans la reconnaissance de vos clients et partenaires.

L’achat local est avant tout un achat de conviction. Les gens vont rechercher une expérience d’achat positive et la satisfaction de remplir un besoin en posant la bonne action. Dans ces circonstances, toute votre présence et votre implication visuelle sont de mise pour attirer et conserver votre clientèle.

 

5. La visibilité en ligne

Sur les réseaux sociaux, les gens ne se promènent pas comme sur la rue où ils voient votre façade et décident d’y entrer. Ils voient avant tout votre logo. Marquez-les avec une image représentative, lisible et mémorable qui les mènera à votre boutique.

Il est important que votre image soit optimisée pour le web afin de paraître professionnelle et à son meilleur sur toutes les plateformes numériques.

 

En conclusion, une image de marque est importante que vous soyez une mégacorporation ou une petite entreprise puisqu’elle est le porte-étendard de toute votre identité professionnelle. De plus, en tant que petite entreprise, elle pourra vous apporter fidélité, cohérence, intégrité et la visibilité qui sont nécessaire à la survie et au succès de votre organisation. Mettre son identité et son image d’abord a du sens dans un monde où les yeux sont ce qui achète

Image de marque pour une pme

Parfois, la modification peut vous sembler évidente et simple, mais on vous présente ici 5 raisons pourquoi vous ne devriez jamais, au grand jamais, modifier votre code de site web vous-même si vous ne savez pas exactement ce que vous faites.

 

Pourquoi ne pas modifier soi-même le code de votre site web si vous ne connaissez pas ça :

 

Raison 1

Impact sur votre SEO

Même si le code que vous changez ne brise pas toute la machine, il se peut qu’il impacte d’autres critères inscrits dans le « back end ». Cela peut impacter vos SEO et baisser le référencement de votre site. Et oui, le SEO est dépendant de la clarté de votre code!

 

Raison 2

Vous pouvez briser votre site

Un mauvais clic et boom! Pu de site! Si vous n’êtes pas formé en résolution de problème de programmation, il se peut que vous ne soyez pas non plus en mesure de faire marche arrière. Parfois, il est même impossible de résoudre certains problèmes.

 

Raison 3

Une seule virgule peut tout changer.

Les «: ; .» Sont d’importantes formes de langage dans le code; comme la fin d’une commande ou une entrée de données. Ce ne sont pas juste des ponctuations. Sachant cela, imaginez que changer une simple virgule anodine puisse modifier le fonctionnement de votre site web au grand complet. Avec un risque aussi grand même avec une si petite chose, il est plus prudent de ne rien toucher et attendre qu’un professionnel s’en charge.

 

Raison 4

Vous pourriez avoir de la misère à revenir sur vos pas.
Si vous n’avez pas certains réflexes d’annotation de procédure, il est possible que vous oubliez des étapes. Vous ne serez pas capables d’expliquer votre erreur si cela arrive.  Comme dans le point précédent, si vous avez enlevé une virgule par inadvertance, imaginez comment il sera difficile pour vous ou votre programmeur de la retrouver. C’est l’équivalent de chercher un grain de sable sur une plage.

 

**Si vous ne pouvez pas vous retenir de toucher votre code, faites une copie de sauvegarde AVANT de modifier quoi que ce soit!

Si vous ne savez pas comment faire une copie de sauvegarde, c’est peut-être signe que vous n’avez pas les connaissances requises pour jouer dans votre code.

 

Raison 5

Il n’existe pas une seule façon d’écrire du code.

Vous ne pouvez assumer que le langage utilisé est celui que vous connaissez. Le langage informatique est complexe, varié et sa clarté dépend de son auteur. Même si vous voulez être plus autonome et que vous vous y connaissez un peu en code, rien ne vous garantit que celui-ci sera clair et organisé. C’est pourquoi quelqu’un avec la bonne formation et de l’expérience saura parer aux imprévus plus efficacement.

 

 

En conclusion, le code est un langage spécifique dans lequel la marge d’erreur est grande. On vous invite à éviter de le modifier vous-même si vous n’avez pas les formations, l’expérience et les notions pour le faire. Sinon, soyez préparé à voir un site composé de page 404.