Quand vous vous rendez sur Internet pour chercher quelque chose, vous commencez par aller sur un moteur de recherche pour y entrer une requête. Cette requête : recette de macaroni au fromage par exemple comporte des mots clés : recette, macaroni et fromage. Le moteur de recherche va alors rechercher les sites comportant ces mots et vous fournir en ordre de bon référencement les sites pertinents.

Plus votre référencement est bon et plus votre vocabulaire est pertinent, plus votre site arrivera au top. Les mots clés peuvent être un mot ou groupe de mots (long tail keywords).

En utilisant des termes connexes, vous pouvez même peut-être arriver dans la recherche de quelqu’un autrement que par la voix évidente : exemple avec la recette de macaroni au fromage et les mots clés supplémentaires; idée de repas ou souper économique.

 

Les mots clés doivent être intégrés dans votre site par les étiquettes, les titres, mais aussi dans les textes. C’est là qu’il est important pour vous de bien définir ce qu’ils sont afin de les utiliser le plus souvent et organiquement possible dans votre contenu et vos articles.

 

La recherche de mots clés consiste à une liste de mots en ordre d’importance que vous ou votre programmeur devrez intégrer dans votre site. Ce sont les mots que les utilisateurs vont chercher et qui mèneront à votre site.

 

Voici 10 conseils pour faire cette liste :

1. Soyez logiques

Votre première ronde de mots devrait simplement sortir les mots en rapport avec votre domaine. Les mots évidents que vos potentiels clients utiliseraient pour vous trouver.

 

2. Anticipez les désirs de vos clients

En gardant en tête que ces mots seront utilisés par des gens qui cherchent quelque chose, vous pouvez extrapoler les besoins que vos services ou produits peuvent remplir. Par exemple, si vous vendez des poissons en porcelaine vous pourriez ajouter dans vos mots clés : collection, idée cadeau, présent original, fait main, achat local, artisanat, décoration, etc.

Vous pouvez ajouter des adjectifs, des qualités à vos mots tels qu’économique, qualité, écologique, livraison rapide, etc. Ce sont le genre de mots que les gens aiment voir dans des descriptions de page.

 

3. Répondez à un besoin.

Même si la personne ne vous cherche pas, allez la chercher en lui donnant ce que votre produit peut faire pour elle. Personne ne va écrire dans un moteur de recherche crème d’avoine s’ils ont de l’eczéma, ils vont indiquer traiter l’eczéma, voilà.

Ils ne savent souvent pas de quoi ils ont besoin et ils indiqueront leurs conditions. La plupart des gens qui cherchent quelque chose en ligne cherchent une réponse, une solution ou une action à poser. Ils vont rarement chercher directement un produit ou un ingrédient précis.

 

4. Utilisez Google Suggest.

Google Suggest vous suggèrera des mots clés de ses banques de données avec le nombre de personnes ayant effectué une requête le plus élevé. Il vous donne aussi des mots clés connexes.

 

5. Recherchez la concurrence.

Sur Internet, la concurrence est tout le monde dans votre domaine, pas seulement ceux dans votre région ou ceux que vous connaissez. Lorsque vous entrez vos mots clés sur un moteur de recherche, quel site apparait en premier? Allez sur ce site, quels sont les mots qu’ils emploient? Prenez en note ces mots, ce sont de bons mots clés.

 

6. Incluez les synonymes de vos mots clés principaux.

C’est tout. À vos dictionnaires!

 

7. Pensez à votre but.

Est-ce que votre but est que vos clients passent vous voir en magasin? Vos mots clés devraient alors contenir votre ville et votre région. Si vous voulez que les gens achètent à votre boutique, incluez à vendre, achetez, panier, livraison, boutique en ligne, etc. dans vos mots clés.

 

8. Restez concis.

N’étendez pas trop vos mots sur des choses qui décrivent plus ou moins ce que vous offrez. Cela peut faire en sorte que vos pages entrent en compétition les unes avec les autres. Par exemple si vous avez une recette de macaroni au fromage, vos mots clés peuvent être : macaroni, fromage, pâtes, recette, repas, met hivernal, économique. Cependant, cela risque d’être trop flou d’indiquer : mets américain, spaghetti, fondant ou jaune.

 

9. Regroupez vos mots clés.

Si vous avez plusieurs mots clés connexes, placez-les logiquement ensemble selon vos pages. Cela vous évitera que vos pages entrent en compétition les unes avec les autres. C’est là que les synonymes peuvent aider à varier votre contenu sans perdre la concentration de mots clés.

 

10. Utilisez Wikipédia.

Allez sur Wikipédia pour des listes de mots clés souvent recherchés ensemble. C’est, de plus, le 6e site le plus utilisé et qui ressort souvent au top des moteurs de recherche. Vous pourrez y trouver des mots connexes. Pour les gens qui possèdent une boutique, consultez des sites de boutique afin de voir quels mots clés sont associés à quels produits et pour vous inspirer pour vos descriptions de produits : Amazon et eBay entre autres.

 

 

En conclusion

Mettez-vous à la place de votre auditoire lorsque vous listez vos mots clés. Les mots servent aux moteurs de recherche et ne devraient pas représenter votre personne, vos valeurs ou les mots qui transcendent l’esprit de votre entreprise. Ils ne sont là que pour permettre Google de vous trouver dans l’immensité du Net. Alors, soyez précis, concis et informé des tendances de recherche de vos usagers.

Plusieurs autres éléments viennent s’ajouter pour aider votre référencement tel que votre hébergement, vos plugins et bien plus. Nous en parlerons prochainement dans d’autres articles à venir sur le SEO en général. En attendant, je vous laisse découvrir quel mot a le plus de synonymes avec 216 ?!  Au cas où vous devriez trouver des mots clés en lien avec ça, mais espérons pas…

Le seo et les mots cles

1. UI

Le premier terme web est UI (user interface ou interface utilisateur). C’est tout ce qui est visible et vous permet d’interagir (le tableau de commande d’une voiture par exemple). Dans le cas du Web, cela se traduit par les boutons, les liens, les icônes, la navigation etc. Sont-ils visibles, clairs, pertinents? Il va de soi que l’interface se doit d’être hiérarchisée afin d’être facilement navigable. C’est d’abord l’attrait visuel et la compréhension qui sont primés dans le UI.

 

 

2. UX

(user expérience ou expérience utilisateur)

C’est ce qui compose la réactivité des éléments d’interface lorsque l’utilisateur interagit avec ceux-ci (bouton qui allume ou grossi lorsque l’on passe par-dessus indiquant qu’on peut cliquer dessus, changement de couleur lorsque l’on a déjà interagi avec un élément, bouton d’achat clairement indiqué menant à une vente aisée, etc.). C’est aussi le son, l’apparence, la sensation, bref toute l’expérience lorsque l’on utilise une interface. Cela peut aller jusqu’au toucher dans le cas d’un emballage. Le UI et le UX se doivent de travailler ensemble pour offrir une expérience agréable à l’utilisateur. Le meilleur équilibre UI / UX est celui qu’on ne perçoit pas, il se fait naturellement et on ressent alors une sensation de satisfaction.

ALLONS PLUS LOIN : Le UX et le UI ne se limitent pas qu’au Web. Bien que cela soit une partie intégrante de l’utilisation d’une page Web ou d’une application mobile, les UX/UI se retrouvent dans votre vie de tous les jours : votre voiture, un produit, vos appareils ménagers, sur la route, les emballages, les jeux vidéo, etc.

Si vous le voyez et que vous pouvez interagir avec, il y a de bonnes chances qu’une stratégie d’utilisation avec votre expérience en tête ait été pensée. Si vous enragez à l’idée d’utiliser votre laveuse: c’est probablement un mauvais UX ou UI… ou peut-être juste le lavage qui n’est pas très enrichissant

 

 

3. Plugin ou extension

C’est un ajout à un site qui augmente les fonctionnalités de celui-ci. Par exemple, si vous voulez mettre une vidéo sur votre site, mais que le code de celui-ci ne contient pas cette option, vous aurez besoin d’installer une extension qui le permettra.

 

 

4. Nom de domaine et hébergement

Votre nom de domaine est le nom par lequel les gens peuvent vous retrouver en ligne. C’est aussi un nom unique qui vous identifie en ligne lorsque vous êtes hébergé. L’hébergement vous permet de placer votre site en ligne comme une location d’espace. Découvrez plus sur l’hébergement ici.

 

 

5. URL

Semblable au nom de domaine, c’est en fait l’adresse de votre site Web. Votre http://www. Cela peut être la même chose que votre nom de domaine, mais cela peut aussi être différent. Par exemple, si votre nom de domaine est « rosasmithfleuriste », mais votre URL est http://lesfleursderosa.ca.

 

 

6. Backlink

Ce sont des sites qui réfèrent à votre site. C’est BON pour votre référencement de créer des liens sur les sites d’autres entreprises vers votre site.

 

 

7. Bounce rate ou taux de rebond

C’est le nombre (en % ou en nombre) d’utilisateurs qui arrivent sur votre site et repartent presque immédiatement. C’est un bon indice de l’engouement et du fonctionnement de votre site. Un haut taux de rebond est un signe que votre site soit possiblement lent ou qu’il manque de clarté.

 

 

8. SEO, SEM et référencement

SEO = Search Engine Optimization (optimisation des moteurs de recherche)

SEM = Search Engine Marketing (marketing des moteurs de recherche)
Le SEO et le SEM contribuent au référencement.

Référencement = Le niveau de visibilité de votre site sur les moteurs de recherche

Pourquoi est-ce important? 93 % des utilisateurs Internet passent par un moteur de recherche pour trouver un site*. Si votre site n’est pas vu, il ne sera pas visité.

 

 

9. Applications

C’est un logiciel que l’on peut installer sur notre téléphone intelligent, notre ordinateur, tablette, télévision ou autre appareil intelligent. On fait le plus souvent référence aux applications mobiles. Une application, en général, effectue une tâche précise ou quelques tâches connexes, mais elle se doit d’être pertinente et facile d’utilisation.

 

 

10. Bande passante

C’est le volume d’information qui est transmis à la seconde. Plusieurs bandes passantes travaillent en même temps pour afficher votre site : l’ordinateur sur lequel vous regardez le site, le serveur d’hébergement et le fournisseur Internet.

 

 

11. Below the fold (sous le pli)

Le « fold » (pli) est le rebord inférieur de l’entête de votre site. « Below » (en dessous) réfère à tout ce qui se trouve en dessous de votre entête lorsque les gens descendent dans la page.

 

 

12. Browser, fureteur ou navigateur

C’est le logiciel vous permettant d’atteindre et d’afficher Internet. Il en existe plusieurs qui possèdent leur propre interface et option de navigation : ChromeEdgeFirefoxSafari, etc.

 

 

13. Cache

C’est un espace de stockage de données temporaires sur votre ordinateur vous permettant d’afficher une page Web plus rapidement. Lorsque vous visitez un site pour la première fois, un dossier de stockage temporaire (variables, certains sont de 24 heures, d’autres quelques mois) se crée sur votre ordinateur. Cela fait en sorte que le chargement de page est plus rapide lorsque vous retournez sur la page.

 

 

14. Cookies ou témoins de navigation

Mmmm… des biscuits. Mais non! Ceux-là ne peuvent être mangés. Ce sont les témoins Internet (HTTP cookie) et ce sont des données qui vous suivent pour que le site se souvienne de vous et qu’il garde vos préférences en mémoire. Cela automatise certaines commandes, par exemple lorsque vous vous connectez automatiquement à votre compte sur certains sites que vous utilisez souvent.

 

15. Lorem Ipsum

Si vous avez posé les yeux sur une maquette Web, vous y avez certainement vu du fameux Lorem Ipsum. C’est un texte de substitution qui permet de visualiser l’espace qu’occupera l’information. On peut alors calculer la quantité de texte et déterminer la meilleure taille possible. Cela aide à évaluer la lecture lors des tests d’affichage sur mobile.

 

 

 

Comme vous avez pu le constater, il y a beaucoup de termes Web qui sont en anglais. C’est le langage universel, pas juste parce que c’est une des langues les plus répandues dans le monde, mais aussi parce que c’est le langage universel des communications radio, de l’aviation, du code informatique, du commerce, des affaires, de la musique et j’en passe.

Tout ça remonte aussi loin que la montée de l’Empire britannique et américain, mais on ne vous fera pas un cours d’histoire. Tout ça pour dire que vous risquez d’entendre ces mots en anglais la plupart du temps : spam, hashtag et SEO seront beaucoup plus utilisés que pourriels, mots-cliques et optimisation des moteurs de recherche.

15 termes à connaître sur le design Web

Il faut donc nous aider et aider vos clients en intégrant vos articles d’une façon cohérente dans votre site web. Contrairement aux allées de magasin, la signalisation en ligne est souvent invisible et il faut donc intégrer les mots clés à chaque étape de développement du site e-commerce. Si la nomenclature des photos est concise dès le départ, on a moins de chance de commettre des erreurs en mélangeant les pommes avec les bananes.

Lorsque l’on feuillette une montagne de fichiers, les informations sont classées du plus vague au plus précis. Le tout devrait être écrit d’une façon logique avec les données que l’on risque de chercher plus tard (type de produit, la marque, les caractéristiques physiques ou techniques, le modèle, la couleur, etc.).

 

Mise en situation

Nous avons fait une page web e-commerce sur laquelle se retrouveront des produits divisés en catégories. Nous parlerons de fruits pour le bien de la cause.

Alors nous avons 2 catégories de fruits qui contiennent des marques différentes et des codes spécifiques. Comment nommerions-nous ces éléments? (on dirait presque un problème mathématique de l’école primaire…)

PAS DE PANIQUE!! Nous avons des données, il ne reste qu’à les classer…

D’abord, n’ayez pas peur de faire des dossiers pour mettre vos fichiers. Commencez par le plus vague et précisez, retenez et listez les éléments pertinents :

bien nommer ses photos

TRUC ET ASTUCE:

  • Évitez les majuscules dans les noms de FICHIERS (les dossiers peuvent être en majuscules).
  • Ne mettez jamais d’espaces, d’accents ou de symboles; cela peut créer des problèmes.
  • Utilisez les «–» pour séparer les mots.
  • Essayez de limiter vos dossiers sur votre bureau à 5 et videz votre corbeille tous les soirs pour éviter les mouches. Ha! et videz la corbeille de l’ordinateur aussi…

 

Pourquoi est-ce important de bien nommer ses photos?

  • C’est bon pour votre référencement
  • Cela vous coutera moins cher en temps d’intégration
  • Il sera plus facile de retrouver vos images dans le futur
  • Vos données seront plus facilement transportables en cas de migration
  • C’est plus beau, tout simplement ?